Résultats du MotoGP Aragon 2019


Le dimanche, le Marc Marquez Express a continué à faire son chemin dans le paysage MotoGP, dévastant le terrain lors de la 14ème journée à Motorland Aragon. Andrea Dovizioso, bénisse son coeur, fouettait son usine Ducati du 10ème au départ à la 2ème à l’arrivée, laissant le championnat au moins respirer jusqu’à Buriram. Et Jack Miller place une deuxième Ducati sur le podium après avoir battu le duel YamahaDes s Maverick Viñales.

Intégrer depuis Getty Images

Avec sa huitième victoire de la saison, Marc Marquez compte 300 points et une avance de 98 points sur Andrea Dovizioso.

Ne nous leurrons pas, c’est à nouveau un concours. Marquez a un nombre magique de trois en direction de la Thaïlande. Si Marquez parvient à ajouter seulement trois points à son avance sur Dovizioso, il remportera le titre. Une victoire clôturerait le championnat du monde pour la sixième fois en sept ans dans la catégorie reine, indépendamment de ce que Dovi pourrait faire.

Pratique et qualification

Intégrer depuis Getty Images

Déjà confronté au remplacement de Johann Zarco par Mika Kallio, KTM a subi un nouveau revers lorsque Pol Espargaro s'est cassé le poignet lors d'une chute.

Dans le jeu Camelot, selon la loi, il ne peut pleuvoir qu'après le coucher du soleil. C'est ce qui s'est passé à Aragon les vendredi et samedi soirs. Un vendredi sec a produit des résultats élégants, Marquez et les Yamahas communiquant lors des deux sessions. À l'insu de tous, le meilleur tour du week-end serait Marquez en FP1 sur son 6e tour, un 1: 46.869, ce qui corrige ma prévision d'un autre record du tour perdu samedi. Une piste humide samedi matin a provoqué des maux de tête dans les trois classes. En MotoGP, de nombreux coureurs n’ont pas pris la peine de sortir pour la 3ème saison, confiants dans le fait que la course d’aujourd’hui sera sèche et que le passage automatique en Q2 était déjà décidé. L'ordre a été rétabli dans le PC4 sur une piste sèche, avec Marquez et les Yamahas à leur charge. KTM pilote Pol Espargaro s'est cassé le poignet lors d'une chute en P4 et raterait la course, le programme de MotoGP autrichien semblant en quelque sorte à la mode.

Le premier trimestre incluait les habituels, euh, les moins performants, émaillés de la présence de Franco Morbidelli, Alex Rins et Danilo Petrucci. Morbidelli a navigué vers Q2, avec un obstiné Andrea Iannone – tu te souviens de lui? – glisser son Aprilia dans la deuxième navette à Q2, détruisant les humeurs de Rins et Takaaki Nakagami, entre autres. La Q2, concédée à l’avance par acclimatation des coureurs au n ° 93, a produit son fini frénétique habituel et une première ligne très agréable de Marquez, Fabio Quartararo et Viñales, avec Valentino Rossi skulking en P6. Dovizioso et sa Ducati, mon troisième choix pour le podium, la seule menace au titre encore crédible pour Marquez, semblaient hantés, assis en P10, pratiquement morts à la mer.

La course

Intégrer depuis Getty Images

Fabio Quartararo, Maverick Viñales et Valentino Rossi figuraient parmi les leaders en début de course.

Marquez a décoché le coup du trou et s’est éloigné du départ, menant une seconde sur le peloton à la fin du premier tour. Viñales, Quartararo et Miller ont ensuite pris part à la deuxième place. Ils ont ensuite été élargis à Dovizioso. Les Yamaa étaient fortes en début de course mais progressivement, après s'être battues dans le dos droit pendant 23 tours, elles ont cédé le pas à la puissance supérieure des Ducati. Rossi, qui ressemble de plus en plus à un coureur qui passe dans les motions, a pris le sixième rang et a terminé huitième aujourd'hui sans faire aucune impression. Cal Crutchlow réussi un sixième calme avec Aleix Espargaro donnant à Aprilia l’une de leurs meilleures sorties en terminant 7e. Avant la course, l'idée selon laquelle Yamaha avait réglé leurs problèmes entre 2018 et le début de l'année avait été très controversée. Aujourd'hui, je pense, a été une illustration frappante du fait que les problèmes demeurent.

Intégrer depuis Getty Images

Après une dixième qualification, Andrea Dovizioso s’est frayé un chemin pour terminer deuxième devant Jack Miller.

Le groupe Suzuki reste également capable d’avoir de terribles dimanches. Rins a terminé en 9e place. Joan Mir 14ème KTM aussi une fois Pol Espargaro était marginalisé, devait se contenter des 13, 18 et 21, un exercice futile. Le plus triste de tous, la maison en boitant en P20 était le cavalier officiellement connu sous le nom de Jorge Lorenzo.

La grande image

Intégrer depuis Getty Images

Avec un résultat à la neuvième place, Alex Rins s'est hissé à la troisième place du classement du championnat. S'il reste dans cette position jusqu'à la fin de la saison, il deviendra la Suzuki la mieux classée dans la catégorie reine depuis que Kenny Roberts Jr. a remporté le titre 500GP en 2000.

2019 est terminée. Un nombre magique de 3 en Thaïlande devient un nombre magique de -22 au Japon. Le Spacebook de Bruce ne mentionne plus que deux paris, avec une chance de Marquez de 85% à Buriram et une chance de 15% au Motegi.

Outil de découpage en tranches

Après Misano:

Tranche 1: Marc Marquez
Tranche 2: Andrea Dovizioso, Alex Rins, Fabio Quartararo, Valentino Rossi, Maverick Viñales, Franco Morbidelli, Pol Espargaro
Tranche 3: Danilo Petrucci, Joan Mir, Takaa Nakagami, Miguel Oliveira, Cal Crutchlow, Jack Miller, Johann Zarco
Tranche 4: Aleix Espargaro, Pecco Bagnaia, Andrea Iannone
Tranche 5: Jorge Lorenzo, Karel Abraham, Hafizh Syahrin, Tito Rabat

Après Aragon:

Tranche 1: Marc Marquez
Tranche 2: Andrea Dovizioso, Alex Rins, Fabio Quartararo, Valentino Rossi, Maverick Viñales, Franco Morbidelli, Jack Miller
Tranche 3: Danilo Petrucci, Joan Mir, Takaa Nakagami, Miguel Oliveira, Cal Crutchlow, Pol Espargaro
Tranche 4: Aleix Espargaro, Pecco Bagnaia, Andrea Iannone, Mika Kallio
Tranche 5: Jorge Lorenzo, Karel Abraham, Hafizh Syahrin, Tito Rabat

Un coup d'œil rapide

Intégrer depuis Getty Images

Le Championnat MotoGP 2019 n’a pratiquement pas été cousu, Marc Marquez peut viser le record de points de Jorge Lorenzo avec 383 points, établi en 2010.

Deux semaines avant le bain de vapeur de Buriram, le championnat est suspendu à un fil. C’est là que nombre d’entre vous vont probablement perdre tout intérêt pour le MotoGP. Cependant, tous les lecteurs connaissant l’histoire de la course doivent savoir que le record de points de Jorge Lorenzo pour la saison 2010, avec 383 points, est sous attaque cette saison. Marquez a actuellement 300 points et cinq tours à disputer, plaçant 383 à sa portée. C’est peut-être un record qui mérite d’être poursuivi et qui pourrait amener Marquez à garder le marteau bas cet automne plutôt que de laisser tomber ce qu’il a déjà fait au cours des saisons précédentes. Pour ma part, je serais heureux de savoir que j'ai suivi la saison de MotoGP au cours de laquelle Marc Marquez a établi la norme pour la prochaine génération de jeunes pistolets, en 19 saisons, alors qu'il était au sommet de sa forme.