Les coureurs invités à rejoindre le panel gouvernemental


Les coureurs sont invités à proposer de se joindre à un groupe spécial chargé de conseiller le gouvernement victorien sur toutes les questions concernant les motos.

Le comité de mobilisation de la communauté motocycliste remplace le MCEP, groupe consultatif d'experts en motocyclisme dissous, après un examen du MEAP appelé par Ministre de la sécurité routière, Jaala Pulford.

Certains disent que c'est un geste politique.

Cependant, il offre également aux coureurs une occasion de faire table rase pour se faire entendre.

Les représentants des coureurs sont invités à siéger à divers comités gouvernementaux d'autres États, mais il semble que ce soit le seul comité dédié aux questions relatives aux motos uniquement.

Nouveau panneau

Le MCEP comprendra cinq représentants du gouvernement victorien et six membres de la communauté dotés «d'un éventail d'attitudes, de compétences et de compétences différentes».

Les candidats doivent être des motocyclistes titulaires d'un permis en règle et habiter à Victoria.

Cela exclut les coureurs victoriens qui ont déménagé d’un état à l’autre et les coureurs visiteurs attirés par les célèbres routes de l’État ou assistant aux congrès annuel MotoGP, Phillip Island Classic ou World Superbikes.

Les chaînes de montagnes de Yarra ont d'excellentes routes

Cliquez ici pour exprimer votre intérêt à rejoindre le panel.

Soyez rapide car les manifestations d'intérêt se ferment dimanche (1er décembre 2019). Le nouveau panneau devrait être mis en service au premier trimestre de l’année prochaine.

Approche positive

L’ancien délégué du MEAP, Rob Salvatore, est optimiste quant au nouveau MCEP de Pulford.

Panneau Rob Salvatore
Rob Salvatore

«La ministre a déjà travaillé avec le comité consultatif sur le bien-être des animaux qui, après un examen et une remise en état, est devenu un véritable comité de travail pour aider à définir les politiques», déclare Rob, également délégué de VicRoads Transport Users Forum. Conseil de la moto victorienne Vice-président.

«Je crois que c'est sa motivation pour la révision du MEAP.

«Le processus de révision était assez ouvert et a impliqué tous les membres du panel.

«D'un point de vue personnel, la moto est plus complexe qu'il n'y paraissait et cela décuple pour les problèmes liés à la moto.

"Bien que je soutienne la recherche élargie de nouvelles perspectives, j'espère que les personnes sélectionnées pour le MCEP apprécieront sincèrement cette vérité sur le motocyclisme."