BMW dévoile les détails du Big Boxer R 18


Les détails du moteur Big Boxer de la nouvelle BMW R 18 ont finalement été révélés à Munich dans la nuit.

Le boxer à refroidissement par air / huile aura une capacité de 1802 cc et ne développera que 67 kW (91 ch) à 4750 tr / min, mais un énorme pic de couple de 158 Nm à 3000 tr / min.

Plus de 150 Nm seront disponibles dès 2000 à 4000 tr / min.

Malgré l'énorme puissance de traction, BMW affirme que la «masse d'inertie généreuse du volant» offrira une «souplesse de fonctionnement exemplaire».

Il tourne au ralenti à 950 tours et touche le limiteur à 5750 tours.

Cependant, nous ne savons toujours pas ce que sera l’apparence finale de la moto.

À la suite de deux concepts de magasin sur mesure indépendant R 18, BMW Motorrad a dévoilé son Concept R 18 au Concorso d’Eleganza Villa d’Este en mai 2019 et un second concept, le plus moderne R 18/2, a été dévoilé à EICMA plus tôt ce mois-ci.

Il y a eu aussi quelques coups d'espionnage, mais pas une révélation complète attendue au début de l'année prochaine.

Même avant qu'un croiseur de modèle de série R 18 ne soit sorti des portes de l'usine de Spandau, BMW Motorrad Australie prend des commandes et des dépôts et a mis en place un site dédié.

Détails du Big BoxerBMW R 18 Big BoxerBMW R 18 Big Boxer

BMW affirme que le moteur du Big Boxer aura des soupapes en tête, un moteur et un carter de transmission séparés, mais que les mêmes caractéristiques structurelles de leur premier boxer étaient identiques à celles des vannes à commande latérale.

C’est le moteur Boxer bicylindre le plus puissant de BMW dans la production de motos de série.

Le Big Boxer pèse 110,8 kg et a un diamètre de 107,1 mm et une course de 100 mm.

Les autres caractéristiques sont les grands cylindres nervurés et les têtes avec un carter moteur en aluminium fendu verticalement.

Contrairement à leurs moteurs boxer classiques à deux soupapes refroidis par air, le vilebrequin est forgé à partir d'acier trempé et revenu.

Il comporte un palier principal supplémentaire au centre, ce qui est nécessaire pour éviter les "vibrations de flexion indésirables du vilebrequin".

Comme le vilebrequin, les deux bielles avec arbre en I sont montées sur des paliers lisses et sont également forgées en acier trempé et revenu.

Ils conviennent aux pistons en aluminium moulé avec deux bagues de compression et une bague d’essuie-glace. La surface de roulement des cylindres en métal léger est recouverte de NiCaSil.

L'huile de lubrification et de refroidissement est fournie par un système de lubrification à carter humide avec une pompe à huile à deux étages via une chaîne à manchons entraînée par le vilebrequin.

Deux arbres à camesBMW R 18 Big Boxer

Les caractéristiques modernes comprennent quatre vannes, un allumage double, une architecture de chambre de combustion moderne, une injection dans la tubulure d'admission et le système de gestion du moteur BMS-O pour un couple optimal et l'atteinte des objectifs en matière d'émissions Euro.

Cependant, il utilise la configuration OHV classique pour son entraînement de soupape des légendaires R 5 à R 51/2 d'il y a 70 ans.

BMW R 5 2016 Hommage 2016
Concept R 5 Hommage 2016

Comme dans le modèle historique, les deux arbres à cames sont positionnés à gauche et à droite au-dessus du vilebrequin du Big Boxer.

Selon BMW, ce «boxer à double arbre à cames» présente l'avantage d'être une biellette plus courte qui réduit les masses en mouvement, minimise les déformations et diminue les dilatations linéaires pour un entraînement de vanne plus rigide avec une précision de commande améliorée et une stabilité plus élevée de la vitesse.

Dans le design traditionnel du boxer BMW Motorrad, les deux biellettes actionnent une bielle par côté du cylindre pour l’admission et une pour le côté échappement, guidées dans un tube de bielle étanche sur le dessus des cylindres. Les deux soupapes d'admission et d'échappement de la culasse sont actionnées deux à deux par des leviers à genouillère.

Contrairement à la technologie de moteur actuelle, la compensation du jeu des soupapes ne s'effectue pas au moyen d'éléments hydrauliques, mais – comme ce fut le cas dans la plupart des carters BMW classiques à deux soupapes à refroidissement par air – via une vis de réglage avec un écrou de blocage pour chaque soupape.

Comme c'était le cas auparavant dans les boxers classiques à deux vannes, le réglage du jeu de soupape (0,2 à 0,3 mm) du Big Boxer R18 est également rapide et facile. Les vannes sont en acier, avec un diamètre de disque de 41,2 mm du côté entrée et de 35 mm du côté sortie. L'angle de la vanne est de 21 degrés du côté entrée et de 24 degrés du côté sortie.

TransmissionBMW R 18 Big Boxer

Il est associé à une transmission à six vitesses à mailles constantes et à un embrayage à sec monoplaque à renforcement automatique avec fonction anti-sauts pour empêcher le blocage des roues arrière lors de rétrogradations rapides.

La transmission est située dans un boîtier en aluminium à deux sections et est conçue comme une transmission à quatre arbres avec des paires d'engrenages hélicoïdaux.

L'arbre d'entrée de la boîte de vitesses avec amortisseurs à cosses entraîne les deux arbres de la boîte de vitesses avec les paires de pignons. Un arbre de sortie est prévu pour réduire la distance et inverser le sens de rotation. Une marche arrière est disponible en option. Celui-ci est entraîné par un engrenage intermédiaire et un moteur électrique et peut être déplacé manuellement.

Comme dans toutes les motos BMW équipées de moteurs Boxer, le couple est transmis de la boîte de vitesses à la roue arrière de la R 18 par l'intermédiaire d'un arbre de transmission ou arbre à cardan avec cardan, entraînement et essieu arrière à renvoi conique et à couronne dentée.

L'arbre de transmission et le joint universel sont nickelés de manière classique et ouverts, tels qu'ils sont utilisés par BMW Motorrad dans les modèles construits jusqu'en 1955.

Un joint dit tripoïde est appliqué du côté de la boîte de vitesses pour la compensation de longueur.